kapitalis.com
INFOS
Pour Al-Jazeera et le Qatar, l’Afghanistan des Talibans est meilleur que la Tunisie!
Non à la substitution du français par l’anglais en Tunisie !
Tunisie : Les partis et particules, victimes collatérales du coup de maître de Saïed
01 Août 2021 | 10:48 A LA UNE, POLITIQUE, TRIBUNE, Tunisie
Le coup de maître constitutionnel de Kaïs Saïed a eu l’effet d’un coup de pied dans la fourmilière d’une scène politique constituée de petits partis sans réel poids politique et de particules tournant autour d’un orbite appelé Ennahdha. Il a révélé aussi un unique parti fort, crédible et doté d’une véritable assise populaire, le PDL, dont la présidente Abir Moussi est en passe de s’imposer comme l’unique personnalité politique de poids face à Saïed.
Par Ali Bakir *
Depuis le 25 juillet 2021, nous voyons défiler sur les chaînes de télévision des petits politicards appartenant à des micro partis de la taille de particules insignifiantes et composés en majorité d’opportunistes. Nous entendons aussi sur les stations radio les déclarations des «khwanjias» (Frères musulmans) soi-disant démocrates, qui ont apparemment quitté Ennahdha ou sont en voie de le faire, ce à quoi je ne croirai jamais ! Tous les chroniqueurs les ménagent à la notable exception de Lotfi Laamari qui a de tout temps dit ce qu’il pense ouvertement face à tout interlocuteur sans ménagement et souvent avec véhémence.
Des particules tournant autour de l’atome Ennahdha
Ces politiciens étaient de deux catégories. Ceux de la première sont d’une autre époque, dépassés par les événements, au cerveau ramolli, qui nous ont abreuvés d’anachronismes (pour rester poli) mais qui, heureusement, ne peuvent plus nous faire du mal comme lors des quatre premières années de la pseudo révolution.
Ceux de la seconde sont par contre composés d’une majorité d’opportunistes pseudo démocrates-progressistes (se qualifiant de «islahiynes» ou réformistes) dangereux et toujours prêts à prendre le train en marche ou, au contraire, en descendre selon le cours des événements. Ces derniers ne sont absolument pas crédibles et leur comportement depuis 2019 le démontre. Ils sont dangereux car ils sont toujours prêt à composer même avec le diable quand il le faut.
Pourquoi les ai-je désignés de particules ? Eh bien, le noyau de l’atome étant Ennahdha ces particules tournent autour de lui. Parfois, comme peut le faire tout électron, l’un d’eux sort de l’orbite et lorsqu’il se rend compte qu’il risque de se perdre dans l’isolement, il regagne tout de suite son orbite !
Lors des votes dérangeants, ils s’engagent dans des tractations entre pseudo opposants puis manquent à leur parole en s’abstenant ou en «manipulant» leur bulletin pour qu’il soit comptabilisé nul!
Par contre l’un de ces minuscules est ouvertement et fidèlement associé au diable pour des raisons que je préfère taire tant elles sont indignes de son histoire et par respect pour l’âme de son ex-grand et patriote camarade, «Allah Yarhmou», qui doit se retourner dans sa tombe…
Ces petits et insignifiants groupes, comme les a qualifiés Lotfi Laamari, ne représentent absolument rien. En effet, ils n’ont aucune assise populaire au point qu’ils n’ont jamais pu organiser un meeting ni une marche contestataire ! Ils n’ont jamais envisagé de se réunir en un vrai parti car chaque roitelet se voit roi et, surtout parce qu’ils risquent de perdre leurs petits intérêts personnels mesquins…
Seuls le PDL et Abir Moussi émergent du lot
Pour moi, le Parti destourien libre (PDL) est le seul vrai parti d’opposition et je tiens à préciser que je n’y suis pas affilié. Il est le seul à s’être opposé ouvertement et réellement à la fausse majorité composée, à mes yeux, de traîtres manipulateurs et qui ont triché aux élections.
Le PDL est le seul vrai parti d’opposition car c’est le seul à avoir révélé au grand jour les manipulations au sein du bureau de l’ARP que le chef islamiste Rached Ghannouchi a soumis à ses bonnes volontés.
Avant le 25 juillet, tous les «particules» se sont associés à Ennahdha pour dénoncer, unanimement et à chaque occasion, les agissements des députés du PDL et particulièrement sa présidente, Me Abir Moussi, en les accusant de perturber, voire de bloquer les travaux de l’ARP et de son bureau.
Et bien aujourd’hui, j’espère que les Tunisiens réalisent que le PDL a bien fait de bloquer ces travaux qui consistaient à concocter des lois qui auraient coulé définitivement le pays dont l’économie est à l’agonie. Si cela avait continué nous aurions pu dériver vers des événements destructeurs.
Il est aussi le seul vrai parti d’opposition car il a une vision et, contrairement à ce que d’aucuns affirment, et le seul à avoir un programme conçu par des experts (affiliés ou pas au parti) dans tous les domaines. Pour les sceptiques, le livret contenant ce programme est à leur disposition au siège du parti.
De plus le PDL est le seul parti structuré, doté d’une large base à travers le pays et qui, à chaque meeting, draine incontestablement une vraie foule.
Je ne peux pas oublier que, parmi les députés indépendants, il y a une poignée de vrais patriotes qui se sont opposés vraiment à la pseudo majorité et qui ont soutenu les députés PDL même s’ils n’étaient pas d’accord avec le «style» frontale de leur présidente. Je ne saurais les nommer tous mais ils sauront se reconnaître.
Appel aux «petites particules» : oubliez votre ego et, si vous voulez vraiment vous racheter de vos erreurs, unissez-vous et harmonisez vos actions avec celles du PDL pour qu’aux prochaines élections législatives vous constituerez une vraie ARP dont le rôle de contrôle de l’exécutif sera primordial avec l’avènement plus que probable d’un régime présidentiel, voire d’une troisième république dont vous auriez à rédiger la constitution.
Le président Saïed a intérêt à s’appuyer sur les Destouriens
Pour terminer, je m’adresse à monsieur le président de la république pour lui dire ceci : vous n’avez pas de parti et c’est tant mieux car vous n’avez à ménager quiconque qui peut vous déstabiliser et nuire à votre noble action (Nidaa en a été la démonstration). Votre parti est une vraie majorité puisqu’elle est composée du peuple, à condition qu’il ne soit pas déçu.
Mais, pour une vraie démocratie, vous avez besoin d’une réelle opposition constructive composée de vrais patriotes comme vous et qui n’œuvrera donc qu’en harmonie pour le bien du pays.
Ne vous fiez surtout pas à ceux que j’ai qualifiés de particules car ils ont démontré qu’ils n’avaient ni principes ni une once de vrai patriotisme, sauf s’ils venaient à se racheter de leurs erreurs et à oublier leurs petits intérêts.
Monsieur le président, ne vous laissez pas tromper par ceux qui vous conseilleraient de ne pas consulter les membres du PDL sous le fallacieux prétexte que c’est un parti antidémocratique et révisionniste. Je puis vous assurer que les jeunes qui le composent ne peuvent tolérer une dictature et, à fortiori, ne peuvent l’envisager un seul instant. Vous n’avez rien à perdre en les consultant et je puis vous assurer que vous serez agréablement surpris.
Vivent la Tunisie et son vaillant peuple.
* Professeur en médecine.
Articles du même auteur dans Kapitalis :
Le salut de la Tunisie passe par la moralisation de la vie politique
Dans cette «Lettre ouverte à son excellence, monsieur le président de la république», l’auteur, professeur de médecine à la retraite, appelle le chef de l’Etat à œuvrer en vue de moraliser le milieu politique qui normalement doit donner l’exemple du sens du devoir pour le bien-être du citoyen qui, à son tour, prendra le sens …
Kapitalis
Le partage des sacrifices, principale condition de réussite du gouvernement Fakhfakh
Dans cette «Lettre ouverte a monsieur le chef du gouvernement», l’auteur, professeur de médecine à la retraire, explique que les Tunisiens seront d’autant plus disposés à faire des sacrifices pour sauver leurs finances publiques d’une déroute annoncée que le gouvernement aura suffisamment de courage et de fermeté dans la mise en œuvre des réformes visant … Lire la suite de
Kapitalis
Caïd Essebsi : Héritier de Bourguiba ou allié des islamistes?
Abir Moussi, Ali Bakir, Ennahdha, Kais Saied, Parti destourien libre, Rached Ghannouchi, Tunisie
5 Avis sur “Tunisie : Les partis et particules, victimes collatérales du coup de maître de Saïed”
  1. VEC
    1 août 2021 at 11 h 19 min
    pas de dialogue avec les voyous il font semblant de changer attention DANGER il faut un scenario made in egypte
  2. 1 août 2021 at 12 h 19 min
    Saied doit s’appuier sur le peuple et les vrais patriotes y compris les vrais destouriens et non sur ton abir et son pdl qui ne represente en aucun cas les vrais destouriens.
    Srettop
    1 août 2021 at 13 h 34 min
    AH BON? ET QUI DONC LES REPRESENTE?
  3. Régis Guénin
    1 août 2021 at 19 h 02 min
    Le Président pourrait aussi consulter le Parti des Travailleurs .
  4. Citoyen_H
    1 août 2021 at 22 h 00 min
    Bravo Mr Bakir
    Excellent topo.
Laisser un commentaire
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Commentaire
Nom *
E-mail *
Site web
Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.
POLITIQUE
Pour Al-Jazeera et le Qatar, l’Afghanistan des...
12 Sep 2021 0
Tunisie : qui est responsable du désespoir suicidaire des...
12 Sep 2021 0
Les Américains au secours des islamo-fascistes tunisiens
12 Sep 2021 0
Non à la substitution du français par l’anglais en...
12 Sep 2021 0
Tunis : Depuis l’Av. Bourguiba, Saïed évoque la...
11 Sep 2021 4
Oussama Khlifi (Qalb Tounes) manifeste devant le consulat de...
11 Sep 2021 12
TRIBUNE
Tunisie : qui est responsable du désespoir suicidaire des...
12 Sep 2021 0
Les Américains au secours des islamo-fascistes tunisiens
12 Sep 2021 0
Non à la substitution du français par l’anglais en...
12 Sep 2021 0
Tunisie, du coup de blitzkrieg au triomphe de la vox populi
11 Sep 2021 2
Tunisie : «mariage arrangé» entre PDL-UGTT ou le...
11 Sep 2021 9
Le président Kais Saied et la notion de souveraineté...
11 Sep 2021 4
Kapitalis
Adresse: Résidence La Brise, Appartement A4-2 – El Gazella, Tunisie.
Tél : (+216)70.935.882
Email: kapitalis.com@gmail.com
info@kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid
Contact Pub
A PROPOS DE NOUS
Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante kapitalis.com@gmail.com. Notre équipe marketing se chargera de vous contacter.
RGPD
Conditions générales
Politique de cookies (UE)
Politique de cookies (CA)
Avertissement
Privacy Statement (CA)
Politique de confidentialité – Données personnelles et cookies
Copyright © 2010 Kapitalis | All rights reserved
Recevoir nos news en temps réel
HomeA LA UNEPOLITIQUEECONOMIETRIBUNESOCIETESPORTCULTUREMEDIAVIDEOSAUTOFacebookTwitterYoutube