kapitalis.com
AR
1'
POLITIQUE
TUNISIE
Haykel Mekki : «Nous sommes favorables à un dialogue, sauf avec Ennahdha et ses pare-chocs»
7 Octobre 2021
Le dirigeant et député du mouvement Echaâb, Haykel Mekki, est revenu, ce jeudi 7 octobre 2021, dans une déclaration accordée à Shems FM, sur la possibilité de l’organisation d’un débat national, en Tunisie, à l’issue de la formation du nouveau gouvernement par Najla Bouden.
Le nationaliste arabe a, à cet effet, assuré que son parti est favorable à cette idée, à condition que le mouvement islamiste Ennahdha, ainsi que «ses frères et pare-chocs» (par allusion à Qalb Tounes et à la coalition Al-Karama), n’y soient pas inclus.
Le politicien a, par ailleurs, souligné la nécessité d’impliquer les organisations nationales, notamment l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), «parce qu’elles ne peuvent être exclues de participer à la construction de la Tunisie», ajoutant qu’un certain nombre de personnalités nationales intègres et les partis politiques qui ne se sont pas engagés dans le système de corruption devrait également participer au débat.
Sur un autre plan, il a indiqué que le mouvement Echaâb est pour la fixation de délais pour les mesures exceptionnelles (prises par le président de la république, Kaïs Saïed depuis le 25 juillet), afin de «rassurer tout le monde, à l’intérieur et à l’extérieur».
C. B. Y.
Al-Karama
Débat National
Echaâb
Ennahdha
Haykel Mekki
Kaïs Saïed
Najla Bouden
Qalb Tounes
UGTT
COMMENTAIRE
AUJOURD'HUI SUR HOME
Powered by
Kapitalis
Adresse: Résidence La Brise, Appartement A4-2 – El Gazella, Tunisie.
Tél : (+216)70.935.882
Email: kapitalis.com@gmail.com
info@kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid
Contact Pub
A PROPOS DE NOUS
Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante kapitalis.com@gmail.com. Notre équipe marketing se chargera de vous contacter.
© Copyright 2010 Kapitalis / All rights reserved
HOME A LA UNE POLITIQUE TRIBUNE ECONOMIE SOCIETE CULTURE SPORT AUTO MEDIA CONSO
HOMEA LA UNEPOLITIQUETRIBUNEECONOMIESOCIETECULTURESPORTAUTOMEDIACONSO