kapitalis.com
INFOS
Tunisie : Oussama Sghaier (Ennahdha) empêché de voyager
Un Tunisien libre répond à un vassal appelé Radwan Masmoudi
18 Oct 2021 | 8:59 A LA UNE, POLITIQUE, Tunisie

Radwan Masmoudi et son Morched : faux-semblants, mensonges et trahisons.
Ingérence pour ingérence, celle des Saoudiens et des Émiratis, qui volent au secours d’un peuple frère dans un moment difficile, est sans doute plus supportable et moins nuisible pour la Tunisie que celle des Turcs et Qataris. Surtout que cette aide de pays arabes frères permettra aussi, au passage, aux Tunisiens de se débarrasser une fois pour toute de ceux qui ont causé leur perte : les islamistes du mouvement Ennahdha.
Par Imed Bahri
Radwan Masmoudi a estimé, dans un post publié sur sa page Facebook, hier, dimanche 17 octobre 2021, que «le soutien saoudien, émirati et égyptien à Kais Saied est aussi une ingérence étrangère dans nos affaires intérieures». Le dirigeant du mouvement islamiste Ennahdha, qui appelait les Etats-Unis à réduire sinon couper toute aide à la Tunisie pour obliger le président Kaïs Saïed à revenir sur les «mesures exceptionnelles» annoncées le 25 juillet dernier ayant mis fin à dix ans de pouvoir islamiste caractérisé par la gabegie, la corruption généralisée et la mal-gouvernance, a cru devoir ajouter pour justifier son appel antérieur à l’ingérence étrangère: «Mais il y a une grande différence entre une intervention pour protéger la constitution, l’Etat de droit, la démocratie et les droits de l’homme, et une autre intervention pour renverser la démocratie et nous ramener à la carré de la tyrannie et de la dictature».
Un parti-pris de félon et de traître
Cette analyse du directeur-fondateur du Centre d’étude sur l’islam et la démocratie (CSID), une officine basée à Washington et à Tunis et financée par le département d’État américain (ce n’est pas seulement de l’ingérence c’est de l’instrumentalisation de vassaux dénués de tout honneur), dénote un parti-pris de félon et de traître. Car l’aide financière espérée de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis n’est pas destinée à… Kaïs Saïed, comme semble le penser M. Masmoudi, mais à la Tunisie, un pays au bord de la cessation de paiement et qui ne va pas pouvoir trouver sur le marché international les fonds dont il a besoin pour boucler son budget de l’État, relancer son économie et sortir de l’ornière de la crise où l’a mis une décennie de mal-gouvernance des «Frères musulmans» de M. Masmoudi.
Et à propos d’aide de pays frères et amis, où sont passés les deux milliards de dollars que, selon Rached Ghannouchi, au retour cet été d’une visite secrète à Doha, le Qatar allait prêter à la Tunisie pour l’aider à sortir de la crise ? Où sont passées aussi les deux millions de vaccins anti-Covid que le Qatar devait acheter pour la Tunisie, également promis par le même Ghannouchi au retour du même voyage ? En guise de coup de main amical, Doha a refusé de reporter le remboursement du prêt de 500 millions de dollars que la Tunisie, en grande difficulté financière, a dû rembourser cet été jusqu’au dernier cent.
Souvenons-nous: l’ex-chef de gouvernement Hichem Mechichi s’était rendu en personne à Doha cet été pour quémander ce report, en vain. Il est rentré bredouille, après avoir été humilié et, à travers lui, douze millions de Tunisiens, par Tamim Al-Thani, le maître de Ghannouchi et de sa bande malfaisante.
Les islamistes seraient bien inspirés d’arrêter de mentir et de prendre les Tunisiens pour des idiots ou de compter sur leur amnésie légendaire. Mais nous, nous n’oublions jamais et nous nous ferons toujours un honneur de leur rafraîchir la mémoire.
La démocratie d’opérette des islamistes, les Tunisiens n’en veulent plus
Par ailleurs, parler de «démocratie» en danger en Tunisie, parce que le peuple tunisien rejette les islamistes qui l’ont exploité, pillé, appauvri et réduit à la mendicité internationale, c’est proférer un grossier mensonge.
De cette démocratie d’opérette, faite sur mesure par Ennahdha pour éterniser son emprise sur la vie politique en Tunisie, avec une constitution et une loi électorale taillées sur mesure, les Tunisiens n’en veulent plus. Ils ont définitivement vomi M. Masmoudi et ses «Fères musulmans» vendus et qui veulent vendre leur pays aux États-Unis et à leurs vassaux dans la région, les Turcs et les Qataris.
En guise de conclusion, j’aimerais dire ceci à M. Masmoudi et à sa horde d’islamistes déchaînés contre leur peuple sur les réseaux sociaux : ingérence pour ingérence, celles des Saoudiens et des Émiratis, qui volent au secours d’un peuple frère dans un moment difficile, est sans doute plus supportable. Surtout qu’elle permettra, au passage, aux Tunisiens de se débarrasser une fois pour toute de ceux qui ont causé leur perte.
Articles liés :
Rached Ghannouchi au Qatar pour quoi faire ?
Rached Ghannouchi, président d l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), s’est rendu «secrètement» cette semaine à Doha, au Qatar, une visite controversée et qui suscite de nombreuses questions, comme souvent les mouvements du dirigeant islamiste, passé maître dans les ambiguïtés, les faux semblants et le mélange des genres. Par Ridha Kéfi Outre le fait que … Lire la suite de
Kapitalis
http://kapitalis.com/tunisie/2021/05/09/rached-ghannouchi-a-la-rencontre-du-pere-noel-a-doha/
Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Ennahdha, Etats-Unis, Frères musulmans, Kais Saied, Radwan Masmoudi, Tunisie
5 Avis sur “Un Tunisien libre répond à un vassal appelé Radwan Masmoudi”
  1. Habib
    18 octobre 2021 at 10 h 48 min
    Merci monsieur Bahri pour cette clarification
  2. sabritousabritouo
    18 octobre 2021 at 11 h 04 min
    Niet..
    Notre Pays doit les Poursuivre juridiquement ..
    Des Traitres.
    Et
    Voleurs..
    Se debarrasser.
    Un mot vain..
    Ils doivent rendre Compte..
    Dont Acte
  3. sabritousabritouo
    18 octobre 2021 at 11 h 11 min
    Hi.
    Les Tunisiens..
    Ne laissez pas la Charognes puantes
    GhanouChiot and C.o..
    Sans jugement..
    Les preuves a la Pelle..
    Pour les Poursuivre..
    Dont ce haw…haw.O..
    In washington..
    Il faut le Faire..
    Charogne restera a Vie Puante..
  4. VEC
    18 octobre 2021 at 16 h 23 min
    SISSI EN EGYPTE A VITE REGLE LE PROBLEME FAUT FAIRE KIF KIF NOUS SOMMES EN GUERRE LES REGLES CHANGENT
Laisser un commentaire
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Commentaire
Nom *
E-mail *
Site web
Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site dans le navigateur pour mon prochain commentaire.
POLITIQUE
Tunisie : Oussama Sghaier (Ennahdha) empêché de voyager
01 Déc 2021 0
Tunisie : L’ancien ministre Samir Taieb libéré
01 Déc 2021 0
Ahmed Gaâloul : «J’ai été interdit de voyager»
01 Déc 2021 0
Abdellatif Mekki : «Le discours de Kaïs Saïed vise à...
01 Déc 2021 0
Tunisie : Cheffi appelle Saïed à rassembler toutes les...
01 Déc 2021 1
Tunisie : Le clientélisme de Kaïs Saïed ne dérange...
01 Déc 2021 2
Kapitalis
Adresse: Résidence La Brise, Appartement A4-2 – El Gazella, Tunisie.
Tél : (+216)70.935.882
Email: kapitalis.com@gmail.com
info@kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid
Contact Pub
A PROPOS DE NOUS
Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante kapitalis.com@gmail.com. Notre équipe marketing se chargera de vous contacter.
RGPD
Conditions générales
Politique de cookies (UE)
Politique de cookies (CA)
Avertissement
Privacy Statement (CA)
Politique de confidentialité – Données personnelles et cookies
Copyright © 2010 Kapitalis | All rights reserved
Recevoir nos news en temps réel
HomeA LA UNEPOLITIQUEECONOMIETRIBUNESOCIETESPORTCULTUREMEDIAVIDEOSAUTOFacebookTwitterYoutube