kapitalis.com
AR
2'
POLITIQUE
TUNISIE
Le Parlement européen adopte la résolution sur la Tunisie et se dit inquiet «quant à la concentration des pouvoirs dans les mains du Président»
21 Octobre 2021
Le Parlement européen a adopté aujourd’hui, par 534 voix pour, 45 contre et 106 abstentions, la résolution sur la Tunisie, tout en exprimant «sa profonde inquiétude, quant à la concentration des pouvoirs dans les mains du Président», estimant que les institutions d’État doivent retrouver un fonctionnement normal et appelant les autorités à relancer un dialogue national inclusif.
Au lendemain de sa réunion pour débattre de la situation en Tunisie, le parlement européen a publié un communiqué ce jeudi 21 octobre 2021, en précisant que les députés appellent ainsi au respect de l’État de droit et soulignent que la constitution et la cadre législatif doivent être préservés et que le pays a besoin d’un «Parlement légitime et qui fonctionne bien».
«La stabilité institutionnelle doit être restaurée dès que possible et les droits fondamentaux et les libertés doivent être respectés», déclarent les députés, en appelant à un retour à la démocratie et au redémarrage de l’activité parlementaire dès que possible, ainsi qu’à l’annonce d’une feuille de route claire pour un retour au fonctionnement normal de l’État.
«La résolution appelle aussi les autorités à éviter l’incertitude juridique créée par les interdictions de déplacement, la surveillance d’État et les assignations à résidence. Les procès civils par des tribunaux militaires posent un grave problème, soulignent les députés. Ils demandent la restauration d’une justice indépendante qui aboutirait à la réforme des tribunaux militaires en Tunisie et mettrait un terme aux procès de civils», ajoute la même source.
Quant au dialogue national, les députés estiment qu’il doit également inclure la société civile, «qui est bien développée et qui a joué un rôle essentiel dans l’élaboration et le renforcement de la transition démocratique tunisienne depuis 2011», rappellent-ils, en exprimant par ailleurs leur « inquiétude concernant l’ingérence étrangère qui sape la démocratie tunisienne».
.
Évoquant la nomination de Najla Bouden ainsi que de dix femmes ministres au sein du nouveau gouvernement, les députés appellent, le chef de l’État «à soutenir activement toutes les mesures visant à garantir l’égalité des droits entre les femmes et les hommes dans tous les domaines, y compris dans les lois qui doivent être réformées, car elles vont à l’encontre des droits de succession des femmes, des droits de garde des enfants, des droits accordés en tant que chef de famille et des droits du travail».
Enfin le parlement européen a souligné l’urgence de surmonter la crise socio-économique via des réformes et des politiques structurelles, et appellent l’UE à poursuivre les programmes «qui soutiennent directement les citoyens tunisiens», et à renforcer l’aide «là où c’est nécessaire»., incluant le système Covax, «afin d’aider le pays à gérer les conséquences graves de la pandémie de COVID-19», ajoutent les députés.
Y. N. avec Communiqué
25 JuilletAssembléeDialogue NationalFeuille De RouteParlement EuropéenRésolutionSaïedTunisie
COMMENTAIRE
AUJOURD'HUI SUR HOME
Powered by
Kapitalis
Adresse: Résidence La Brise, Appartement A4-2 – El Gazella, Tunisie.
Tél : (+216)70.935.882
Email: kapitalis.com@gmail.com
info@kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid
Contact Pub
A PROPOS DE NOUS
Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante kapitalis.com@gmail.com. Notre équipe marketing se chargera de vous contacter.
© Copyright 2010 Kapitalis / All rights reserved
Our website and its partners collect non-sensitive personal information through cookies like geolocation to personalise content and ads to fit your interests, analyse our performance and mainly to improve your user experience.
You can opt out of the sale of your data by clicking here. You may also opt out at any time by clicking at the "Do not sell my info" link in the menu.
HOME A LA UNE POLITIQUE TRIBUNE ECONOMIE SOCIETE CULTURE SPORT AUTO MEDIA CONSO
HOMEA LA UNEPOLITIQUETRIBUNEECONOMIESOCIETECULTURESPORTAUTOMEDIACONSO