kapitalis.com
AR
3'
A LA UNE
POLITIQUE
TRIBUNE
TUNISIE
Najla Bouden, victime des réactionnaires francophobes
27 Octobre 2021
Les Tunisiens préfèrent-ils un baratineur arabophone médiocre et entretenant un discours identitaire francophobe à un francophone efficace et compétent comme l’estime l’auteur? Les attaques et le dénigrement dont fait l’objet la cheffe du gouvernement Najla Bouden, francophone et pas très à l’aise en arabe classique, le prouvent. Pourquoi beaucoup de Tunisiens érigent-ils cette imaginaire identité arabo-musulmane en dogme?
Par Mohamed Sadok Lejri *
Comme le chef du gouvernement est francophone et n’est pas très à l’aise en arabe classique, les dénigrements et les insultes commencent à fuser de toutes parts. Décidément, tant que cette imaginaire identité arabo-musulmane sera érigée en dogme, les Tunisiens francophones seront toujours considérés comme des citoyens de seconde zone et écartés de la participation à la vie publique, chasse-gardée des identitaires arabophones.
Les «verbiageurs» arabophones médiocres ont la cote
Les Tunisiens préféreront toujours un verbiageur arabophone, aussi médiocre et spoliateur soit-il, avec zéro réalisation au compteur, à un francophone honnête et méritant. L’essentiel est que le dirigeant n’entre pas en dissonance avec leur identité d’arabo-musulmans.
J’ai toujours conseillé mes amis francophones de s’éloigner de la vie publique. Ils pourront toujours se saigner aux quatre veines, faire de la Tunisie la Suisse de l’Afrique du Nord et offrir leurs enfants en sacrifice, ils seront toujours dénigrés et considérés comme la cinquième colonne de l’ancienne puissance coloniale.
C’est dans ce contexte multidécennal d’arabisation tous azimuts que la maîtrise de la langue arabe est devenue, pour des raisons idéologiques et identitaires, plus importante que tout autre type de compétence.
Quelques mois plus tôt, l’ancien ministre de l’Agriculture, Akissa Bahri, une ancienne du lycée Carnot, une méritante ingénieure agronome spécialisée dans l’hydraulique, une spécialité dont la Tunisie, qui souffre d’un stress hydrique croissant, a vivement besoin, a été clouée au pilori après avoir révélé son manque de maîtrise de la langue arabe.
Mme Bouden gagnerait à s’exprimer en arabe tunisien
Maintenant, c’est au tour de la cheffe du gouvernement Najla Bouden d’être traînée dans la boue marécageuse et puante des bédouins. Dans ce pays qui s’est trop «machrékisé», ce sont des gens comme Safi Saïd qui peuvent trouver chaussure à leur pied, et non les semblables de Najla Bouden et Akissa Bahri. Des heures difficiles attendent le cheffe du gouvernement et elles ne tiennent pas seulement à la grave crise économique et sociale.
P.-S. : A mon avis, si Najla Bouden ne s’est toujours pas exprimée dans les médias tunisiens, c’est parce qu’elle n’est pas très éloquente en arabe. Elle gagnerait à s’exprimer en arabe dialectal tunisien pour que son discours soit intelligible pour tout le monde et pour ne pas se ridiculiser.
* Universitaire.
Articles du même auteur dans Kapitalis :
La Tunisie francophone sous une grêle de balles amies et ennemies
La Tunisie francophone sous une grêle de balles amies et ennemies
Le report pour l’année prochaine, sans précision de date, du 18e Sommet international de la Francophonie qui devait se tenir les 20 et 21 novembre 2021 à Djerba en Tunisie, continue d’alimenter la polémique, notamment parmi les Tunisiens, qui ont de bonnes raisons de se sentir incompris et abandonnés par les Occidentaux en général et …
Non à la substitution du français par l’anglais en Tunisie !
Non à la substitution du français par l’anglais en Tunisie !
L’auteur, surnommé Pierrot le Fou sur Facebook -personnage du film de Jean-Luc Godard interprété par feu Jean-Paul Belmondo- a dû interrompre son deuil suite au décès de son acteur préféré et monter au créneau pour défendre la langue française dont l’animatrice de Mosaïque FM a appelé à la substitution par l’anglais en tant que deuxième …
Ridha Lénine, un clown démagogue et utopiste
Ridha Lénine, un clown démagogue et utopiste
Pour l’auteur Mohamed Sadok Lejri, alias Pierrot le Fou sur Facebook, Ridha Chiheb El Mekki dit Ridha Lénine, le Raspoutine de Kaïs Saïed et l’un des initiateurs du projet de «la Nouvelle construction» pour refonder la république tunisienne est une caricature de l’intellectuel de gauche, un clown démagogue, dangereux et utopiste. Par Mohamed Sadok Lejri … Lire la suite de
Akissa BahriArabie SaouditeIdentité Arabo-MusulmaneMohamed Sadok LejriNajla BoudenTunisieTunisiens Francophones
COMMENTAIRE
AUJOURD'HUI SUR HOME
Powered by
Kapitalis
Adresse: Résidence La Brise, Appartement A4-2 – El Gazella, Tunisie.
Tél : (+216)70.935.882
Email: kapitalis.com@gmail.com
info@kapitalis.com
Directeur : Ridha Kefi
Rédacteur en chef : Zohra Abid
Contact Pub
A PROPOS DE NOUS
Si vous voulez communiquer sur Kapitalis.com veuillez nous envoyer un mail sur l'adresse suivante kapitalis.com@gmail.com. Notre équipe marketing se chargera de vous contacter.
© Copyright 2010 Kapitalis / All rights reserved
HOME A LA UNE POLITIQUE TRIBUNE ECONOMIE SOCIETE CULTURE SPORT AUTO MEDIA CONSO
HOMEA LA UNEPOLITIQUETRIBUNEECONOMIESOCIETECULTURESPORTAUTOMEDIACONSO