Abid Briki — Wikipédia
Abid Briki
homme politique tunisien
Cet article est une ébauche concernant un homme politique tunisien.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.
Abid Briki
Fonctions
Ministre tunisien de la Fonction publique, de la Gouvernance et de la Lutte contre la corruption
27 août 20162 mars 2017
(6 mois et 3 jours)
PrésidentBéji Caïd Essebsi
Chef du gouvernementYoussef Chahed
GouvernementChahed
PrédécesseurKamel Ayadi
SuccesseurKamel Morjane (indirectement)
Biographie
Date de naissance20 juillet 1957 (63 ans)
Lieu de naissanceZarzis (Tunisie)
Nationalitétunisienne
Parti politiqueParti unifié des patriotes démocrates, indépendant puis Tunisie en avant
ProfessionSyndicaliste
modifier
 
Abid Briki, né le 20 juin 1957 à Zarzis, est un syndicaliste et homme politique tunisien.
Biographie
Carrière syndicaliste
Il entame sa carrière syndicale très tôt et gravit rapidement les échelons, passant du syndicat de base de l'enseignement secondaire au syndicat national puis à la centrale syndicale. Abid Briki a été porte-parole et secrétaire général adjoint de l'Union générale tunisienne du travail[1]. Il a également été chargé de mission et conseiller à l'Organisation arabe du travail[1].
Briki a été membre de la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, institution créée le 15 mars 2011 après la révolution tunisienne[2].
Carrière politique
Il est considéré comme l'un des fondateurs du Mouvement des patriotes démocrates avec Mohamed Hedfi, Chokri Belaïd, Sofiane Ben Farhat et d'autres militants de l'université. Cependant, lors de la légalisation du parti en 2011, il préfère se consacrer au syndicalisme. Il préside, néanmoins, le congrès unificateur du parti (Mouvement des patriotes démocrates, Parti du travail patriotique et démocratique et indépendants) tenu en 2012[3].
Le 27 août 2016, il est nommé ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance dans le gouvernement de Youssef Chahed. Le 25 février2017, dans le cadre d’un remaniement ministériel partiel, Chahed demet Briki de ses fonctions[4]. Dès lors, il affirme qu'il a eu connaissance de plusieurs dossiers de corruption qui aurait été passés sous silence[5]. Khalil Ghariani est désigné pour le remplacer[6], mais celui-ci décline le poste[7].
En octobre 2017, lors d'une conférence de presse, il appelle à l'union de la gauche tunisienne[8].
Élu secrétaire général du parti Tunisie en avant le 24 mars 2019[9], il en est le candidat à l'élection présidentielle suivante[10].
Références
  1. a et b « Biographie de Abid Briki, ministre de la Fonction publique et de la Gouvernance », sur businessnews.com.tn, 20 août 2016 (consulté le 5 septembre 2016).
  2. Walid Khefifi, « Objectif : dompter la puissante centrale syndicale », sur letemps.com.tn, 6 août 2016 (consulté le 5 septembre 2016).
  3. Faouzi Ksibi, « Les patriotes démocrates tiennent leur congrès unificateur », sur turess.com, 1er septembre 2012 (consulté le 14 octobre 2016).
  4. « Évincé du gouvernement, Abid Brki avance des divergences avec Youssef Chahed », sur huffpostmaghreb.com​, 3 mars 2017 (consulté le 17 octobre 2017)
  5. Hamza Marzouk, « Les dernières révélation de Abid Briki », sur leconomistemaghrebin.com​, 3 mars 2017(consulté le 17 octobre 2017)
  6. « Gouvernement : Khalil Ghariani remplace Abid Briki », sur mosaiquefm.net, 25 février 2017 (consulté le 26 février 2017)
  7. Mohamed Gontara, « Nomination de Khalil Ghariani : retour sur un renoncement », sur leconomistemaghrebin.com​, 6 mars 2017 (consulté le 6 mars 2017)
  8. Nadia Dejoui, « Le parti de gauche tunisien, la nouvelle alternative de Abid Briki », sur leconomistemaghrebin.com​, 15 octobre 2017 (consulté le 17 octobre 2017)
  9. « Abid Briki secrétaire général de Tunisie en avant », sur businessnews.com.tn, 24 mars 2019 (consulté le 5 juillet 2019)
  10. (ar) « Abid Briki est candidat à la présidence », sur shemsfm.net,‎ 4 juillet 2019 (consulté le 5 juillet 2019)
Dernière modification le 4 janvier 2020, à 08:57
Le contenu est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 sauf mention contraire.
Politique de confidentialité
Conditions d’utilisation
Désactiver la version mobile
AccueilAu hasardÀ proximitéConnexionConfigurationFaire un donÀ propos de WikipédiaAvertissements
LangueSuivreModifier