FEBMARJUL
23
200820092010
11 captures
23 Mar 2009 - 10 Apr 2018
About this capture

GAFSA
UNE FONDATION HORS DU COMMUN.
UN DESTIN EN DENTS DE SCIE.
Par Mustapha Khanoussi, Directeur de Recherche, Institut National du Patrimoine (Tunis)
Qualifiée par certains auteurs modernes de "porte du désert", Gafsa, la fière héritière de l'antique Capsa, est l'oasis la plus septentrionale du Maghreb. Elle est également la seule cité antique de Tunisie qui peut se flatter d'être de fondation divine.

En effet, d'après une tradition locale rapportée par Salluste, auteur latin et premier gouverneur romain de la provincia Africa nova (la 2 e province créée par les Romains en Afrique après la défaite du roi numide Juba 1er en 46 avant J.-C.), Capsa aurait été fondée par le dieu Hercule libyque (ou phénicien selon d'autres auteurs).

Abstraction faite de la valeur que l'on pourrait accorder à cette légende, elle a au moins le mérite de souligner 1'ancienneté de cette fondation. Toutefois, dans l'état actuel de la recherche, aucune date, même approximative, ne peut lui être avancée.

Les temps préhistoriques :

Ce que l'on sait aujourd'hui est que le site de la future agglomération a été occupé depuis les premiers temps préhistoriques comme l'a révélé, il n'y a pas longtemps, la découverte d'un établissement de la période paléolithique au fond du grand bassin des dites « piscines romaines » et dont la date remonte à environ 40000 avant J.-C. Cette découverte eut lieu lors du curage du fond de ce bassin à l'occasion des travaux engagés dans le cadre du projet présidentiel de réhabilitation des « piscines romaines ».

C'est à M. Ridha Zidi, animateur du patrimoine auprès de l'inspection régionale du patrimoine et fervent défenseur du patrimoine, que revient le mérite de cette découverte insigne. Ce que l'on sait aussi c'est qu'elle a donné à l'époque moderne son nom Capsa à une civilisation préhistorique typique qui a été appelée par les savants "civilisation capsienne". En effet, c'est en 1909 que J. de Morgan fut le premier à identifier une nouvelle « civilisation » mésolithique et qu'il appela « civilisation capsienne » du nom « de la localité où elle est le mieux caractérisée » et où se trouve le gisement princeps, celui d'El Makta situé à environ 15 km au nord de la ville.

Avec des sites comme ceux de Koudiat-es-Souda (la colline noire) - une rammadya miraculeusement conservée en plein milieu urbain, dans le quartier de Douali à l'est de la ville-, d'El Mida (ou Colline du signal) autre quartier de la ville, d'EI ou d'EI Guetar, la région de Gafsa occupe une place de choix dans les études de la préhistoire tant au niveau de la Tunisie qu’à celui de toute l'Afrique du Nord. De ce point de vue, Gafsa est pour la préhistoire ce que Carthage est pour l'Antiquité et ce que Kairouan est pour le Moyen Age, à savoir une référence.
Lire la suite [1] [2] [3] [4] [5] [6]
 
Hermaion d’El Guettar : monument religieux préhistorique impressionnant appartenant au paléolithique moyen (Moustérien) ; monument culturel à l’esprit d’une source d’eau ; 40000 ans
 
Rammadya de Doualy deSidi Mansour
 
 
Tous droits réservés : ASM de Gafsa 2008