FEBMARMAY
26
201020112012
77 captures
04 Oct 2010 - 22 Sep 2019
About this capture

Blogs
Archives de mai, 2010
31 mai 2010
L’IGS fait le job
Le groupe IGS vient d’ouvrir son premier “Job Service Store”, à proximité de son campus parisien. En lien direct avec les huit écoles d’enseignement supérieur et centres de formation pour adultes du groupe, ce centre a pour mission d’orienter les lycéens, bacheliers, étudiants et salariés.
Le groupe IGS est implanté à Paris, Lyon et Toulouse et forme chaque année plus
de 12.000 personnes (​http://www.groupe-igs.asso.fr/​).
31 mai 2010 Publié Universités et grandes écoles | Pas de commentaire » | Lien permanent​| Alerter
Audencia: enseignement et recherche
L’école de management Audencia lance une campagne de développement avec le soutien de sa Fondation (http://www.audencia.com/apropos/apropos/fondation-audencia) et avec l’appui des trois membres fondateurs CIC Ouest, L’Oréal et Le Noble Age. L’ambition est d’avoir 10 chaires d’enseignement et de recherche d’ici 2015, de porter à 50 le nombre d’étudiants et de diplômés porteurs de projets incubés à l’école et d’augmenter de 30% les bourses attribuées.
L’ensemble de ces projets correspond à une levée de fonds de 8 millions d’euros d’ici 2015. A ce jour, 12 entreprises se sont engagées dans les projets d’Audencia, pour un montant correspondant à 35% de l’objectif fixé.
31 mai 2010 Publié Universités et grandes écoles | Pas de commentaire » | Lien permanent​| Alerter
27 mai 2010
Les Trophées de la reconversion professionnelle 2010
 
L’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes) lance sa deuxième édition des trophées de la reconversion professionnelle: un concours national organisé pour récompenser un actif (salarié ou chômeur) engagé dans un projet de reconversion et une entreprise dont la politique de reclassement ou d’accompagnement aura été jugée performante ou innovante.
Clôture des inscriptions le 30 septembre 2010.
Les informations pratiques sont disponibles sur le site de l’afpa: www.afpa.fr​.
27 mai 2010 Publié Formation | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
22 mai 2010
Signature d’une convention pour l’intégration professionnelle des étrangers
Pôle Emploi et l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) ont signé, mardi 18 mai, une convention pour l’intégration professionnelle des étrangers arrivés en France dans le cadre du regroupement familial ou du mariage avec un conjoint français.
La convention a été signée en présence du ministre de l’Immigration Eric Besson et du secrétaire d’Etat à l’Emploi Laurent Wauquiez​. “L’accès à l’emploi constitue l’une des conditions d’une intégration réussie des immigrés dans notre société” et “accéder à un emploi c’est non seulement s’assurer, à soi et à sa famille, des revenus et niveau de vie suffisants, mais c’est aussi s’insérer dans notre pays, dans son économie et dans ses relations sociales”, a commenté M. Besson​. “Le seul véritable sésame de l’intégration, c’est l’emploi”, a renchéri M. Wauquiez​.
La convention vise à offrir à chaque primo-arrivant à la recherche d’un emploi des formations et un accompagnement après la réalisation d’un bilan de compétences professionnelles. Le bilan est effectué dans le cadre du Contrat d’accueil et d’intégration (CAI).
Plus de 10.000 CAI sont signés chaque année. Ce bilan des compétences (budget de 4,5 millions d’euros en 2009) réalisé par un prestataire choisi par l’OFII, permet “d’évaluer l’employabilité de chaque primo-arrivant et de définir d’éventuels besoins de formation”. Pôle Emploi proposera alors une aide personnalisée à la recherche d’emploi, l’adaptation des qualifications professionnelles acquises dans le pays d’origine, la comparabilité des diplômes ou la validation du permis de conduire.
La convention met en place un suivi individuel des personnes concernées, trois mois et six mois après le bilan des compétences professionnelles. Selon une étude de l’OFII, un quart des demandeurs d’emploi avaient trouvé un travail au bout de trois mois, et un tiers au bout de six mois.
22 mai 2010 Publié Actualité | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
21 mai 2010
“Nos Quartiers ont du talent” fait le plein de Coca-Cola
Coca-Cola Entreprise a signé, mercredi 19 mai, sur son site de production de Grigny (Essonne), une convention de partenariat avec l’association Nos Quartiers ont du Talent, afin de faciliter l’accès à l’emploi de jeunes diplômés issus de quartiers défavorisés.
Des parrains et marraines, employés de l’entreprise, guident leurs filleuls dans leurs recherches d’emploi, via des échanges d’appels téléphoniques, de mails, ou des rencontres, notamment à la veille d’entretiens d’embauche.
La signature de la convention intervient quelques mois après la mise en place du partenariat. 26 parrains et marraines s’occupent d’autant de jeunes diplômés. Dix jeunes ont trouvé un emploi.
“​Coca-Cola Entreprise veut étendre le parrainage à une centaine de managers en 2010, sur la base du volontariat en région Ile-de-France, Rhône-Alpes et
Midi-Pyrénées”, précise la société.
Lancé en Seine-Saint-Denis en 2005, ce programme s’est déployé dans plusieurs villes et régions françaises. Il existe dans l’Essonne depuis 2007 et a permis le suivi de 490 jeunes diplômés, dont 67% ont été recrutés. Une convention avait notamment été signée avec l’université d’Evry en juin 2009.
21 mai 2010 Publié Jeunes diplômés | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
20 mai 2010
www.contrats-alternance.gouv.fr
Un portail internet favorisant l’accès aux offres de contrats d’apprentissage et de professionnalisation de différents réseaux (Pôle emploi, chambres de commerce, de métiers, organisations patronales, etc.) a été lancé le 20 mai par le secrétaire d’Etat à l’emploi, Laurent Wauquiez.
En visite dans un centre de formation d’apprentis (CFA) accueillant 1.000 élèves environ dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le CFA Stephenson, M. Wauquiez a par ailleurs dit se laisser “un peu de temps” avant de présenter son plan d’action en faveur du développement de l’alternance. “La concertation prend un peu de temps”, a-t-il déclaré, tout en précisant s’en tenir au calendrier fixé par l’Elysée, à savoir “les mois qui viennent”.​Les contrats en alternance, « apprentissage » ou “contrat pro”, sont des contrats de travail qui permettent de préparer un diplôme (jusqu’au master) en alternant des périodes en entreprise et un enseignement en centre de formation, privé ou géré par une Chambre de commerce ou une Chambre des métiers.​Le gouvernement ambitionne de former un jeune sur cinq par cette voie de l’alternance d’ici 2015 en l’élargissant à de nouveaux diplômes et secteurs.
L’objectif est de “800.000 jeunes en formation en alternance à l’horizon 2015″, a rappelé un communiqué du secrétaire d’Etat, dont le nouveau portail (​http://www.contrats-alternance.gouv.fr​) propose pour l’instant environ 20.000 offres.​M. Wauquiez a rappelé qu’une tranche de 500 millions d’euros du Grand emprunt doit servir à “​améliorer l’hébergement des jeunes, rénover les centres de formation, les mettre aux normes et surtout les équiper avec les machines les plus modernes”, selon les annonces faites par l’Elysée en décembre 2009.​“Si l’on est amené à toucher au financement, en aucun cas cela ne doit aboutir à fragiliser l’utilisation de la taxe d’apprentissage sur des CFA comme celui-ci qui assument une vraie vocation d’ascenseur social”, a ajouté le secrétaire d’Etat.​Le CFA Stephenson a la particularité, outre des classes passerelles pour de très jeunes élèves en grande difficulté, d’accueillir en BTS de nombreux jeunes issus de Bac Pro, BEP et CAP, avec selon son directeur “une très belle réussite aux examens grâce à une pédagogie adaptée”. Son budget provient essentiellement de la taxe d’apprentissage et d’une subvention de la Région Ile-de-France.
20 mai 2010 Publié Formation | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
18 mai 2010
Emmanuel Saez Prix du meilleur jeune économiste 2010
Ci-dessus, peu de temps avant la remise du Prix: au premier plan, Patricia Crifo et à sa droite, Romain Rancière et Emmanuel Saez.
L’événement se déroulait le lundi 17 mai, au Sénat, dans les salons de Boffrand de la présidence…
Ci-dessus, de gauche à droite : Antoine Reverchon (”Le Monde Economie”), Sylvie Kauffmann (directrice de la rédaction du Monde​), Jean-Hervé Lorenzi (président du Cercle des économistes), Jean-Michel Charpin (Cercle des économiste) et Gérard Larcher, président du Sénat. 
Le Prix 2010 du meilleur jeune économiste, doté d’une récompense de 3.000 euros, a été remis par Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, sous le haut patronage et en présence de Gérard Larcher, président du Sénat, en présence de Jean-Hervé Lorenzi, président du Cercle des économistes, et de Sylvie Kauffmann, directrice de la rédaction du Monde.
Ci-dessous, de gauche à droite: Patricia Crifo, Antoine Reverchon (patron du ”Monde Economie”) - qui anime le débat qui a précédé la remise du Prix et Sylvie Kauffmann (directrice de la rédaction du Monde​).
Le lauréat, Emmanuel Saez, est professeur à l’université de Californie à Berkeley (Etats-Unis). Ses recherches portent sur la fiscalité et la redistribution. Il s’intéresse aux problèmes de la fraude fiscale et à la mobilité internationale des personnes due à l’impôt.
Ci-dessous, de gauche à droite: Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Sylvie Kauffmann (directrice de la rédaction du Monde) et Emmanuel Saez, le lauréat 2010.
 
Les trois nominés de cette “cuvée” sont Patricia Crifo (Université Paris-X), Alfred Galichon (Ecole polytechnique) et Romain Rancière (Ecole d’économie de Paris).
Ci-dessus, de gauche à droite: Adrien de Tricornot, Anne Rodier (masquée), Antoine Reverchon (”Le Monde Economie”), Esther Duflo et Sylvie Kauffmann (directrice de la rédaction du Monde​).
18 mai 2010 Publié Actualité | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
15 mai 2010
“Double ascension” à Bondy
Le dispositif “Double ascension”, préparant des bacheliers technologiques notamment à l’école de commerce ESCP Europe, a été présenté mardi 11 mai au lycée Jean-Renoir de Bondy (Seine-Saint-Denis) au ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse.
Après un bac technologique STG (gestion) pour la plupart, puis un BTS au lycée Jean-Renoir ou un DUT à l’IUT de Bobigny, onze étudiants ont intégré cette
année une licence “économie-gestion” de l’université Paris-XIII, avec possibilité d’entrer à l’ESCP Europe.
D’origine modeste, ces étudiants bénéficient d’un cursus adapté et d’un suivi personnalisé destinés à les mettre à niveau. Auparavant, aucun ne connaissait l’ESCP Europe, et la plupart n’avait pas l’idée de faire une école de commerce.
L’accès à l’ESCP se fera uniquement par des oraux.
Ceux qui échoueraient auront au moins une licence et pourront poursuivre en master à Paris-13 ou avoir des “stages longs professionnalisants auprès de grandes entreprises”, a résumé le proviseur, Fernand Nasari. “Il s’agit de montrer que l’on peut s’en sortir à l’intérieur de la Seine-Saint-Denis, où il y a des parcours d’excellence possibles”, a dit le président de Paris-XIII, Jean-Loup Salzmann.​Intervenant sur les actuels concours d’accès aux grandes écoles, le ministre s’est dit “persuadé que les concours tels qu’ils sont constituent des barrières phénoménales (…) des barrières d’acquis”, notamment en “langues étrangères, culture générale et même mathématiques”.​Résultats pour l’accès de ces étudiants pionniers à l’ESCP le 7 juillet.
15 mai 2010 Publié Formation​, Universités et grandes écoles | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
11 mai 2010
Rouen Business School
Le Master grande école de Rouen Business School renforce sa filière “Expertise-Comptable” dont les étudiants obtiennent 5 des 7 dispenses d’épreuves du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion (DSCG), délivrées par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.
Ils reçoivent également un accompagnement pour l’obtention des deux équivalences restantes, exclusivement attribuées par l’Ordre des Experts-Comptables, permettant la validation du Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion.
http://www.rouenbs.fr/fr/journaliste/communiques-de-presse
11 mai 2010 Publié Universités et grandes écoles | Pas de commentaire » | Lien permanent​| Alerter
Plus 13 milliards d’euros pour la politique de l’emploi en 2010
Le gouvernement veut maintenir en 2010 le même niveau de budget consacré à la politique de l’emploi en 2009, soit “plus de 13 milliards d’euros”, indique l’Elysée dans un dossier intitulé “Trois ans d’action : 6 mai 2007- 6 mai 2010″, publié à quelques jours de la rencontre du lundi 10 mai avec les partenaires sociaux organisée pour faire le bilan des mesures sociales adoptées face à la crise.
Lors du sommet social du 10 mai a été confirmé le maintien des dispositifs de soutien à l’emploi, ce dont se félicitent les syndicats - 140.000 personnes avaient bénéficié d’un Contrat de transition professionnelle ou d’une Convention de reclassement personnalisé en 2009 -, mais leur bilan de la rencontre à l’Elysée est globalement critique: ils dénoncent l’absence de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat très affecté par la crise.
11 mai 2010 Publié Actualité | Pas de commentaire » | Lien permanent | Alerter
« Articles précédents
Créez votre blog
Ce blog est édité grâce au concours de WordPress
RSS des notes and RSS des commentaires​.
Envoyez à un ami