FEBMARAPR
25
201020112012
14 captures
25 Mar 2011 - 03 Jun 2019
About this capture

Blogs
Retraites complémentaires : FO donnera sa réponse le 28 mars AccueilLes syndicats français et allemands dénoncent ensemble “le pacte de compétitivité Merkel-Sarkozy”
22 mars 2011
Cantonales : le vote du 20 mars et la proximité syndicale
 
 
Les résultats du vote au premier tour des élections cantonales selon la proximité syndicale ont été analysés pour Liaisons sociales par Harris Interactive. L’enquête en ligne, réalisée dimanche 20 mars selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon de 2057 Français inscrits sur les listes électorales dans les cantons renouvelables, apporte un certain nombre de confirmations et quelques précisions intéressantes.
L’étude fait d’abord apparaître que les personnes se déclarant proches d’un syndicat sont plus nombreuses (64%) à avoir voté pour un candidat de gauche que la moyenne des exprimés (50%). Ce sont les candidats du Front de gauche (14% contre 9% en moyenne) et les candidats socialistes ou divers gauche (41% contre 32%) qui ont bénéficié de leur vote, la proportion d’exprimés en faveur d’un candidat écologiste étant quasi-similaire  que l’on se déclare proche d’un syndicat ou pas.
Le Front de Gauche recueille respectivement 36% et 37% des suffrages exprimés par les personnes se déclarant proches de la CGT ou de Sud-Solidaires, et le PS 51% des suffrages exprimés par les proches de la CFDT. La droite fait un score de 24% chez les personnes affichant une proximité syndicale, sauf à la CFE-CGC où elle est nettement majoritaire (62%).
Les personnes se déclarant proches d’un syndicat ont moins voté pour le Front National (9%) que la moyenne nationale (15%). Cette moyenne générale dissimule des écarts. Ainsi, c’est parmi les proches de Force Ouvrière que l’extrême-gauche d’un côté (3%) et le Front National de l’autre (15%) font leur meilleur score. Ce qui peut s’expliquer par le côté attrape-tout de cette organisation syndicale.
FO a récemment sanctionné une de ses déléguées régionales dans le Nord qui se présentait sous l’étiquette FN aux élections cantonales. Mais, comme la CFE-CGC et la CFTC, Force Ouvrière a refusé de s’associer à la déclaration de l’intersyndicale condamnant l’idée de ”préférence nationale” véhiculée par le FN et jugée contraire aux valeurs du syndicalisme.         
22 mars 2011 Publié Actualité | Lien permanent |Alerter

Commentaires
  1. VISA regroupe des militant(e)s de la FSU, de la CGT, de la CFDT et de SOLIDAIRES (adhérent(e)s de sections d’entreprises, élu(e)s de syndicats nationaux ou représentant(e)s de fédérations professionnelles) qui, depuis 1996, recensent, analysent, dénoncent, les incursions de l’extrême droite et plus particulièrement du Front National sur le terrain social.VISA est à l’initiative de l”Appel de syndicalistes contre la politique xénophobe” du gouvernement et les idées du Front national
    Rédigé par : Vigilance et Initiatives Syndicales Antifascistes (VISA) | le 22 mars 2011 à 18:00 | Alerter
  2. Interdire à un syndicaliste de se prévaloir de son appartenance syndicale dans un but politique et refuser de prendre position sur un sujet politique, ça me paraît exactement la même chose. L’emploi du “Mais” est un contresens, “attrape tout” lui est carrément méprisant.
    Rédigé par : Jean-Loup | le 22 mars 2011 à 18:07 |Alerter
  3. Au lieu d’”attrape tout” de FO,”carrément méprisant”, parlons alors d’auberge espagnole…
    Rédigé par : debelineen | le 22 mars 2011 à 18:25 |Alerter
  4. Pour l’expression “attrape-tout”, en cherchant bien, on trouverait une traduction dans une langue étrangère. Depuis 20 ans, quand nous avons appris qu’il y avait une ville du Far West nommée Koweit City, nous savons que les journalistes sont une profession volontiers patoisante, qui n’a plus l’usage plein de sa langue et qui est contrainte d’adopter les vocables d’une langue dominante.
    Par ailleurs, que les syndiqués votent moins que la moyenne pour le principal parti ouvrier de France (statistiquement parlant), ça n’a rien d’étonnant : “ouvrier” et “syndiqué” sont deux catégories dont le coefficient de corrélation est probablement devenu négatif.
    Rédigé par : Paul lo Pofre | le 22 mars 2011 à 18:54 |Alerter
  5. Cela me réconforte que les syndicalistes aient voté à gauche.
    Contrairement à l’ immense campagne anti syndicale, anti manif, anti fonctionnaires, anti services publics… il y a encore des valeurs de SOLIDARITE, à gauche.
    Le Front national, même après avoir ravalé la façade– Marine Lepen est une version plus moderne que son papa– sur le fond rien n’a changé. Ah si! excusez moi. Au lieu d’être anti sémite, on est anti musulman. Les gens, faute d’être informés sérieusement, font un vote protestataire, Cela me rappelle les élèves qui contestent le prof lorsqu ‘il n’est pas à la hauteur ou ne répond pas à ce qu ‘ils attendent de lui. Mais, il n’y a rien de bon à attendre d ‘une contestation qui n’offre rien de positif.
    Vous voyez la France, en dehors de l’Union européene, toute seule, comme une grande faire des échanges avec la Chine. un milliard 300 000 chinois/65 millions de français.J’aimerais bien que “Marine” nous explique quel bénéfice on pourrait en tirer….
    Mais je comprends que le peuple désemparé et mal informé vote à l’Extrême droite. Cela ne résoudra rien. RIEN.
    Je ne cesse de rappeler que cela me fait penser aux nationalistes corses qui revendiquaient–avec violence– l’indépendance de la Corse. 250 000 corses/65 millions de français. Heuresement ça leur est passé. Il faut êtrè à la hauteur. C’est tout.
    Rédigé par : joellekoenig | le 22 mars 2011 à 19:05 |Alerter
  6. Vous avez bon coeur, joellekoenig, mais certains de vos arguments sont un peu maladroits. Je ne crois pas que les Monégasques ou les Andorrans soient tellement plus à plaindre qu’un milliard d’Indiens ou même de Chinois. Evidemment, me direz-vous, leurs moyens de s’en sortir dans la mondialisation sont peu sympathiques et peu solidaires. Il n’empêche que, sans aller vers ces cas extrêmes, la marge de manoeuvres des petites nations pour se gagner la vie n’est pas forcément moindre que celle des gros empires, à condition qu’elles restent à leur place diplomatique. Je n’ai pas calculé le coefficient de corrélation entre la population et le PIB par habitant, mais ça m’étonnerait qu’ils soit positif.
    Votre dernier argument, lui est carrément antipathique. C’est vrai que les Français, à coups de subventions, ont acheté les Corses (les Antillais, etc), ce n’est d’ailleurs pas ce qu’ils ont fait de plus avantageux pour le déficit des finances publiques, mais pour ces gens qui se croient tous les héritiers de Louis XIV et de Napoléon, la grandeur, ça n’a pas de prix. Remarquons que la violence corse a justement aidé les cordons de la bourse française à se desserrer, les pacifiques Occitans ou Catalans ont moins gagné. Si bien qu’on se demande où est la victoire. Poursuivons votre raisonnement sur le primat du nombre et de la force. Les Tibétains massacrés par les Chinois, les Baltes par les Soviétiques, les Irlandais par Cromwell, c’est jouissif, non ? Forcément, il fallait être à la hauteur. C’est tout.
    Rédigé par : Paul lo Pofre | le 23 mars 2011 à 00:02 |Alerter
  7. Les postures apolitiques de la CGT, simple alibi pour exclure des militants proches du FN, sont parfaitement ridicules quand on se souvient que Henri Krasucki (et ses prédécesseurs) était un dirigeant du parti communiste. La CGT et le PCF défendent aujourd’hui les travailleurs clandestins.
    Rédigé par : Tonio | le 23 mars 2011 à 12:58 | Alerter

Laissez un commentaire
Nom (obligatoire)ou pseudo
Mail (obligatoire)(ne sera pas publié)
Site web (facultatif)
Commentaire
Créez votre blog
Ce blog est édité grâce au concours de WordPress
RSS des notes and RSS des commentaires​.
Envoyez à un ami