S’abonner
ECOLES SPÉCIALISÉES
Méconnues, les écoles du paysage sensibilisent les étudiants à un urbanisme durable
Ces sept établissements, qui forment des professionnels de la conception des espaces extérieurs, sont de plus en plus en prise avec les enjeux de la transition écologique.
Par Cécile Peltier
Publié le 16 avril 2021 à 07h00 - Mis à jour le 22 avril 2021 à 18h42
Lecture 5 min.
Article réservé aux abonnés
Les élèves de master 1 de l’Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles travaillent sur les liens ville-campagne. CÉCILE PELTIER
Ce vendredi matin, la trentaine d’étudiants de l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles (ENSP), bottes en caoutchouc aux pieds, papotent devant les locaux historiques de l’école. Derrière eux, le potager du roi étale ses formes géométriques. L’ambiance est à la rigolade : malgré le mauvais temps, ils sont impatients à l’idée de la séance « d’arpentage » du jour, qui vient clore cette semaine d’atelier. Dans cette année de cours en grande partie à distance, chaque jour de terrain est précieux pour ces amoureux de grand air.
Anciennes mais peu connues, les sept écoles du paysage françaises accueillent au total quelque 600 élèves. Parmi elles, quatre préparent au diplôme d’Etat de paysagiste (DEP), qui confère le grade de master (bac + 5) : l’ENSP, située à Versailles (Yvelines) et Marseille, les Ecoles nationales supérieures d’architecture et du paysage de Lille et de Bordeaux, et l’Ecole de la nature et du paysage de Blois (Loir-et-Cher).
La formation démarre par un cycle de deux ans, accessible après le bac via Parcoursup (dossier et entretien). La majorité des étudiants intègrent ensuite, sur dossier, le cycle DEP, en trois ans, jusqu’au master 2. Il est également possible d’intégrer ces écoles à bac + 2 par un concours commun, dont les épreuves viennent d’être remaniées. Soixante-six places sont proposées cette année – pour un taux de réussite avoisinant les 30 %. Un système d’admissions sur dossier permet également à une trentaine d’étudiants d’entrer directement en master.
Un recrutement diversifié
Les trois autres écoles de paysage sont plus scientifiques. Accessible sur concours à bac ou bac + 3, la formation d’Agrocampus Ouest (Angers), en cinq ans, débouche sur un diplôme « d’ingénieur du paysage ». Tout comme celle de l’Itiape, à Lille : cet établissement privé, rattaché à l’ISA-Lille, forme en trois ans après un bac + 2 des ingénieurs du paysage par la voie de l’alternance. A Paris, l’Ecole supérieure d’architecture des jardins (ESAJ), privée également (comptez 8 250 euros l’année), est axée sur l’étude du vivant. Elle délivre en trois ans après le bac un bachelor d’assistant paysagiste, et en cinq ans un mastère paysagiste.
Entre la sensibilité plus forte de la jeunesse au réchauffement climatique et l’intérêt renouvelé, en ces temps de pandémie, pour le cadre de vie, la filière « a le vent en poupe », veut croire Michel Audouy, secrétaire général de la Fédération française du paysage. « Si, pour l’instant, le nombre de candidats est relativement stable », remarque-t-il, les écoles ont en revanche « diversifié leur recrutement », avec des jeunes qui viennent de licences de géographie ou d’environnement, d’écoles d’architecture, d’horticulture, mais aussi des arts appliqués.
La concurrence est rude et, les premières années au moins, les jeunes paysagistes doivent composer avec une forme de précarité
A la sortie, aussi, les débouchés ont évolué : à côté du traditionnel poste en bureau d’étude ou en collectivité, de plus en plus de diplômés se mettent à leur compte ou intègrent des collectifs pluridisciplinaires, avec une prédilection pour les projets artistiques ou la médiation territoriale. Sur le terrain, les professionnels notent un regain d’intérêt des collectivités pour la végétalisation des espaces et la participation citoyenne, mais les moyens ne suivent pas toujours. Résultat, la concurrence est rude et, les premières années au moins, les jeunes paysagistes doivent composer avec une forme de précarité.
Entre ville et campagne
La formation, elle aussi, évolue, pour répondre à de nouvelles problématiques des villes. Ainsi à l’ENSP, les étudiants de master travaillent, par exemple, sur la continuité du paysage « rural-urbain » en limite de métropole. Pour explorer cette notion, les enseignants se sont focalisés sur le sud-ouest de Paris. Autrefois rural, le secteur est un bon moyen de « sensibiliser les étudiants aux méfaits de l’étalement urbain et de les inciter à imaginer de nouvelles pratiques plus respectueuses de l’environnement », décrypte Bruno Tanant, paysagiste et responsable du département projets de l’école.
Lire aussi « Le prix Pritzker à Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal est le signe d’un tournant dans l’architecture et l’urbanisme »
Après avoir rencontré ces trois derniers jours des acteurs du territoire, les étudiants, répartis en deux groupes, vont quadriller la zone en voiture et à pied, en quête d’une compréhension plus globale. Le groupe, piloté par Bruno Tanant, réalise une boucle entre la forêt de Rambouillet et le parc de la vallée de Chevreuse. « Regardez par la fenêtre, soyez attentifs aux interstices, à la manière dont on passe d’une ville à l’autre. Prenez des notes, faites des photos, des vidéos, dessinez ! », recommande aux étudiants la paysagiste Manon Anne.
Le véhicule s’engage sur la nationale 10 en direction du Sud-Ouest : Montigny-le-Bretonneux, Trappes, Elancourt, La Verrière… A travers la fenêtre du minibus, le paysage qui défile est une succession de zones d’activités couvertes de panneaux publicitaires, de quartiers pavillonnaires et d’infrastructures routières. A partir de Coignières, le périurbain laisse, presque sans transition, place aux champs cultivés. Armés de leur GPS, les élèves suivent le trajet avec attention, et cherchent la présence d’eau, de faune et de flore, l’habitat, les axes routiers. Bref, ces coutures et ces frictions entre ville et campagne.
Botanique et écosystèmes
Les deux vans font un premier arrêt au Perray-en-Yvelines : « Une commune pavillonnaire emblématique de la périphérie, avec les questions d’éloignement qu’on a vu dans une certaine mesure émerger avec la crise des gilets jaunes », analyse Bruno Tanant. Les étudiants dessinent, prennent des notes sous forme de croquis. L’ENSP pousse ses étudiants à développer une approche personnelle de la représentation de l’espace. « On a des cours d’arts plastiques, et au fil de la scolarité, on apprend à diversifier nos techniques », précise Nicolas, un étudiant.
Lire aussi En Ile-de-France, l’architecture au défi de la densité urbaine
Plus tard, les minibus font halte à Dourdan (Essonne). Avec son coquet centre historique et son château fort du XIIIe siècle, c’est une autre facette du territoire, poursuit Bruno Tanant, qui invite les étudiants à s’inspirer de la résilience de ces petites villes. De retour en voiture, la conversation roule maintenant sur les essences d’arbres qui bordent la route. Beaucoup d’étudiants, issus de précédentes formations en architecture, urbanisme ou en design, sont venus chercher à l’école du paysage de Versailles des connaissances en botanique, une compréhension des écosystèmes. Une dimension centrale dans la conception d’espaces qui s’adaptent.
Revenus à l’école, tous se retrouvent à l’atelier. Sur le sol, les professeurs ont étalé une carte IGN. La semaine prochaine, les élèves vont utiliser les données collectées pour proposer une cartographie thématique du site, et construire une maquette qui les suivra pendant les deux mois et demi de l’atelier. Sur ces bases, chaque élève va ensuite proposer un projet permettant d’améliorer un aspect du fonctionnement du territoire, dans une démarche de durabilité. Comme agrandir la forêt de Rambouillet, suggère Bruno Tanant. « Il faudra alors décider sur quel lieu on replante, quels types d’arbres, quel travail on met en place en matière de paysage, comment on le traduit en termes d’urbanisme, d’écologie…, explique le professeur. Beaucoup sont encore frileux, moi je leur dis : c’est à vous de faire la révolution ! »
Lire aussi Des réouvertures de jardins, des festivals, des fêtes des plantes (et un chêne pluricentenaire à protéger)
La suite est réservée aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
S’abonner pour lire la suite
Dans la même rubrique
Recyclage des décors, tournages moins énergivores… Apprendre à faire du cinéma plus « écolo »
Montpellier, terre d’accueil des apprentis du cinéma
Les écoles vétérinaires publiques bousculées par la perte annoncée de leur monopole
Les abonnés lisent aussi...
ENQUÊTE
Valentin Pérez
Pantalon, robe, top... sans couture ni tissu mais en pixels : la mode se met en mode virtuel
4 min de lecture
RÉCIT
Frédéric Saliba
Au Mexique, une vague d’assassinats politiques à l’approche des élections du 6 juin
4 min de lecture
RÉCIT
Pierre Lepidi et Gaïdz Minassian
Depuis le génocide en 1994, entre la France et le Rwanda, un si long chemin diplomatique
19 min de lecture
Services
CODES PROMOSavec Global Savings Group
Tous les codes promos
NEWSLETTERS DU MONDE
Recevoir les newsletters du Monde
APPLICATIONS MOBILES
Sur iPhone
Sur Android
ABONNEMENT
S’abonner
Se connecter
Consulter le Journal du jour
Évenements abonnés
Le Monde Festival
La boutique du Monde
Mentions légales
Charte du Groupe
Politique de confidentialité
Gestion des cookies
Conditions générales
Aide (FAQ)
SUIVEZ LE MONDE
Facebook
Youtube
Twitter
Instagram
Snapchat
Fils RSS
À la une Retour à la page d’accueil du Monde En continuProche-OrientCoronavirus et pandémie de Covid-19DéconfinementVaccins contre le Covid-19Elections régionales et départementalesClimatJoe BidenEmmanuel MacronChineToute l’actualité en continuInternationalPolitiqueSociétéLes DécodeursSportPlanèteSciencesM CampusLe Monde AfriquePixelsSantéBig BrowserDisparitionsPodcastsLe Monde & VousÉconomieÉconomie mondialeÉconomie françaiseMédiasEmploiArgent & placementsTribunes écoCitiesLe Club de l’économie <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/5599/3733/360/0/95/0/be4cc29_930234-pns-3523766.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/5599/3733/180/0/95/0/be4cc29_930234-pns-3523766.jpg" alt="En 2016, 398 000 personnes sont mortes d’un AVC et 347 000 d’une maladie cardiaque pour avoir travaillé au moins 55 heures par semaine."> Économie Travailler plus de 55 heures par semaine augmente le risque de décès, selon une étude <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/5521/3680/360/0/95/0/35f10ff_398226732-000-8x49y8.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/5521/3680/180/0/95/0/35f10ff_398226732-000-8x49y8.jpg" alt="Dans un datacenter SFR, à Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine), le 14 décembre 2020."> Économie Article réservé à nos abonnés Cloud : la France veut s’affranchir des Gafam <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/3499/2333/360/0/95/0/407328e_304644881-at-t-telecommunications.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/3499/2333/180/0/95/0/407328e_304644881-at-t-telecommunications.jpg" alt="Un magasin AT&T, sur la Cinquième Avenue, à New York, en octobre 2016."> Chronique Article réservé à nos abonnés « Avec AT&amp;T, le vieux songe de convergence des opérateurs de télécommunications avec les médias fait une nouvelle victime » Philippe Escande <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/14/0/102/5110/3407/360/0/95/0/9310f52_973534795-cftrgyt.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/14/0/102/5110/3407/180/0/95/0/9310f52_973534795-cftrgyt.jpg" alt=""> Tribune Article réservé à nos abonnés Accord d’investissement : « Pour l’UE, le plus grave danger est que le “bon” modèle européen soit remplacé par le “mauvais” modèle chinois » Francisco Juan Gómez Martos Docteur en Sciences politiques et économiste VidéosLes explicationsLes sériesEnquêtes vidéo <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/07/73/0/1920/1279/360/0/95/0/04a5726_432713847-thumbnail-fin-du-covid-sirius.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/07/73/0/1920/1279/180/0/95/0/04a5726_432713847-thumbnail-fin-du-covid-sirius.jpg" alt=""> 08:03 Planète Se débarrasser du Covid-19 ? Vivre avec ? Et si oui, pour combien de temps ? Les trois scénarios pour la fin de la pandémie <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2020/12/22/0/300/1619/1079/360/0/95/0/b54c944_221476820-thumbnail-vaccins-huit.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2020/12/22/0/300/1619/1079/180/0/95/0/b54c944_221476820-thumbnail-vaccins-huit.jpg" alt=""> 10:34 Planète Le vaccin contre le Covid-19 va-t-il nous sauver rapidement de l’épidémie ? <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/03/26/0/186/3919/2613/360/0/95/0/aafd6e1_212536724-covid-climat-sirius.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/03/26/0/186/3919/2613/180/0/95/0/aafd6e1_212536724-covid-climat-sirius.jpg" alt="Comparaison de la circulation entre le confinement (à gauche) et une période normale (à droite), à New Delhi, en Inde."> 06:18 Planète Le Covid-19 est-il une bonne nouvelle pour le climat ? <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/04/28/0/138/1618/1079/360/0/95/0/35bf49d_152543353-vignette-opposition-russe.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/04/28/0/138/1618/1079/180/0/95/0/35bf49d_152543353-vignette-opposition-russe.jpg" alt=""> 10:55 International Russie : Vladimir Poutine a-t-il quelque chose à craindre de ses opposants ? OpinionsEditoriauxChroniquesAnalysesTribunesVie des idées <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/15/242/0/4612/3074/360/0/95/0/0ebacbe_806742586-2020-09-07t141014z-150059496-rc2qti9h74ld-rtrmadp-3-rwanda-politics.JPG 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/15/242/0/4612/3074/180/0/95/0/0ebacbe_806742586-2020-09-07t141014z-150059496-rc2qti9h74ld-rtrmadp-3-rwanda-politics.JPG" alt="Le président rwandais Paul Kagame lors d’une interview à Kigali, le 6 septembre 2020."> Chronique Article réservé à nos abonnés « On peut à la fois s’indigner du rôle de la France dans le génocide des Tutsi et critiquer le régime Kagame » Philippe Bernard éditorialiste au « Monde » <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2020/11/12/0/0/5193/3462/360/0/95/0/ee9ecb5_333487333-fredy.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2020/11/12/0/0/5193/3462/180/0/95/0/ee9ecb5_333487333-fredy.jpg" alt="Photo : Parlement Européen, Station Europe, ancienne gare reconvertie en centre d'information Bruxelles, Belgique"> Opinions Article réservé à nos abonnés « L’Europe est devenue une région du monde moins hardie qu’ailleurs » <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/16/0/0/4803/3202/360/0/95/0/3c00fba_f25093694c814418a244b4d0b1411407-f25093694c814418a244b4d0b1411407-0.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/16/0/0/4803/3202/180/0/95/0/3c00fba_f25093694c814418a244b4d0b1411407-f25093694c814418a244b4d0b1411407-0.jpg" alt="La police israélienne cherche à contenir des manifestants palestiniens, près de la Porte de Damas, à Jérusalem, le 9 mai."> Entretien Article réservé à nos abonnés « Le fossé n’a jamais été aussi profond entre Jérusalem-Est et Jérusalem-Ouest » <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/6720/4480/360/0/95/0/8348dbc_909805131-ap-20212289617889.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/17/0/0/6720/4480/180/0/95/0/8348dbc_909805131-ap-20212289617889.jpg" alt=""> Éditorial Sortir l’Afrique du piège de la dette CultureCinémaTélévisionLivresMusiquesArtsScènes <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/11/0/1/1998/1332/360/0/95/0/0b07a7c_716070733-ugrr-s1-unit-105-0271r.JPG 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/11/0/1/1998/1332/180/0/95/0/0b07a7c_716070733-ugrr-s1-unit-105-0271r.JPG" alt="L’actrice sud-africaine Thuso Mbedu interprète Cora, dans la série « Underground Railroad », de Barry Jenkins."> Culture Article réservé à nos abonnés « Underground Railroad », sur Amazon Prime Video : un train mystérieux et allégorique pour échapper à la servitude <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/13/52/36/1794/1195/360/0/95/0/fbe83f9_47332094-e-crivainettraducteurchiaradattola.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/13/52/36/1794/1195/180/0/95/0/fbe83f9_47332094-e-crivainettraducteurchiaradattola.jpg" alt=""> Enquête Article réservé à nos abonnés « Plus qu’un lecteur du texte, presque un coauteur » : les traducteurs, ces plumes de l’ombre <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/12/0/0/1600/1066/360/0/95/0/c2ac7d7_843862580-2059464-jpg-r-1920-1080-f-jpg-q-x-xxyxx.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/12/0/0/1600/1066/180/0/95/0/c2ac7d7_843862580-2059464-jpg-r-1920-1080-f-jpg-q-x-xxyxx.jpg" alt="Kelly Reilly et Kevin Costner dans la série « Yellowstone »."> Culture Article réservé à nos abonnés « Yellowstone », sur Salto : Kevin Costner remet son Stetson et sa chemise à carreaux <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/15/1804/0/4000/2664/360/0/95/0/0de94a0_60762348-c-sahim-ahmed-1.JPG 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/15/1804/0/4000/2664/180/0/95/0/0de94a0_60762348-c-sahim-ahmed-1.JPG" alt="Georgio, le 3 octobre 2020 à La Défense, Paris."> Culture Article réservé à nos abonnés Rap : Georgio, bercé par Jay-Z et Jacques Prévert M le MagL’actuL’époqueLe styleGastronomieVoyageModeLes Recettes du Monde <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/10/81/1/1498/998/360/0/95/0/b1fc96d_109995-3221942.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/10/81/1/1498/998/180/0/95/0/b1fc96d_109995-3221942.jpg" alt=""> M le mag Article réservé à nos abonnés Pierre Guillet, un entrepreneur qui embauche en prison <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/10/250/0/1500/1000/360/0/95/0/6cca264_109681-3220601.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/10/250/0/1500/1000/180/0/95/0/6cca264_109681-3220601.jpg" alt="Johan G., 31 ans, à Toulouse, le 6 mai 2021. Il souhaite rester anonyme. Il a pris jusqu’à 32 comprimés de codéïne par jour."> M le mag Article réservé à nos abonnés « A 8 heures, ma morphine. A 11 heures, ma morphine. A 14 heures, ma morphine… » : dans l’enfer de l’addiction aux opioïdes <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2020/10/08/0/1789/3153/2102/360/0/95/0/b42e116_716088638-couplehetero01fond.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2020/10/08/0/1789/3153/2102/180/0/95/0/b42e116_716088638-couplehetero01fond.jpg" alt=""> L'époque Article réservé à nos abonnés S’aimer comme on se quitte : « C’était un amant bouleversant, c’est devenu un compagnon patachon » <img width="180" height="120" srcset="https://img.lemde.fr/2021/05/05/100/0/1500/1000/360/0/95/0/74a88ce_108787-3221243.jpg 2x" src="https://img.lemde.fr/2021/05/05/100/0/1500/1000/180/0/95/0/74a88ce_108787-3221243.jpg" alt="La volaille aux morilles et vin jaune."> Les recettes du Monde La volaille aux morilles et vin jaune : la recette de Jean-Pierre corbeau Accéder à votre compte abonnéConsulter le Journal du jourÉvènements abonnésLe Monde EvénementsBoutique Le MondeNewslettersMémorable : cultiver votre mémoireGuides d’achatMots Croisés / SudokusJeux-concours abonnésNous contacterMentions légalesConditions généralesCharte du groupePolitique de confidentialitéFAQDécodex : vérifier l’infoÉlections régionales et départementales 2021Codes promoFormation professionnelleCours d’anglaisCours d’orthographe et grammaireConjugaisonDictionnaire de citationsAnnonces immobilièresPrix de l’immobilierJardinageJeux d’arcadeParoles de chansonsConsommer local près de chez vousVoyage au CanadaAvenir durableRecherche